10 incontournables pour s'adapter à l'automne

10 incontournables pour s'adapter à l'automne

Lisez cet article par notre collègue Camille du blogue Mon Régal Végétal pour découvrir 10 trucs qui vous aideront à passer à travers l’arrivée de la saison froide!

Qui dit automne dit rentrée scolaire ou retour au travail et, bien souvent, recommencement de la routine chargée ainsi qu’augmentation du stress. Il fait chaque jour plus gris et froid, la fatigue s’installe et les microbes en profitent pour faire surgir rhumes, grippes et autres affections. Comment donc parvenir à s’adapter à tous ces changements qui affectent autant notre humeur que notre énergie et notre système immunitaire? Lisez cet article par notre collègue Camille du blogue Mon Régal Végétal pour découvrir 10 trucs qui vous aideront à passer à travers l’arrivée de la saison froide!

 

1)    La vitamine D pour la dépression saisonnière et l’immunité

La vitamine D est naturellement produite dans notre corps par la peau, à partir du cholestérol, lors d’une exposition solaire d’au moins 15 minutes (voire plus, selon le niveau de bronzage). L’été, nous sommes donc généralement gorgés de vitamine D (à moins de passer ses journées à l’intérieur ou de s’enduire en tout temps d’écran solaire). Cependant, avec l’arrivée de l’automne, l’exposition solaire diminue et notre taux de vitamine D également. Une majeure partie des Canadiens est donc carencée en vitamine D plus de la moitié de l’année en raison du climat nordique. Or, des taux excessivement bas de vitamine D ont non seulement à maintes reprises été associés avec une plus grande sensibilité à la dépression saisonnière[1], mais aussi avec une baisse de l’immunité (la vitamine D étant immunomodulante)[2]. Un supplément quotidien de vitamine D (comme celui de Garden of Life ou de Bio Lonreco) de mi-octobre à mi-mai, à des dosages variables entre 1000 et 3000 UI selon chaque personne (ou 400 à 800 UI pour les enfants), peut donc grandement aider l’organisme à mieux tolérer l’absence d’exposition solaire.

 

2)    Les probiotiques pour le moral et le système immunitaire

Une flore intestinale saine, c’est-à-dire riche en bonnes bactéries plutôt qu’en micro-organismes pathogènes, est essentielle à la santé mentale de par la production de neurotransmetteurs comme le GABA et la sérotonine. De plus, le microbiote assure un rôle-clé dans la régulation de notre système immunitaire, ce qui veut dire qu’une flore intestinale dominée par les mauvaises bactéries affectera l’immunité d’une personne de façon négative[3].

Pour nourrir ses bonnes bactéries, il est intéressant de manger des aliments riches en fibres et en antioxydants (légumes, fruits, noix, graines, légumineuses) tout en diminuant les glucides raffinés et le sucre. La prise de probiotiques (des suppléments de bonnes bactéries) permet aussi de maintenir un bon microbiote et d’assurer une meilleure résistance aux infections. Par ailleurs, des formules de probiotiques (comme Mood + de Garden of Life) riches en souches spécifiques de l’humeur, comme L. helveticus R0052 et B. longum R0175, peuvent avoir un impact très positif sur l’humeur en favorisant la détente et la relaxation[4].

 

3)    Les omégas 3 pour la santé du cerveau et l’humeur

Les omégas 3 jouent un rôle crucial dans la prévention et la diminution de l’inflammation, ce qui aide à prévenir des pathologies cérébrales associées à une inflammation silencieuse du cerveau comme la dépression[5]. Consommer régulièrement des sources d’omégas 3 de qualité, comme les omégas 3 en gélules de New Roots ou les omégas 3 végétaliens à base d’algues de Nutra Sea, peuvent permettre d’atténuer la déprime saisonnière à la venue de l’automne. Par ailleurs, un supplément plus riche en EPA qu’en DHA, comme dans les Omégas Joie, a été prouvé pour avoir un impact positif sur l’humeur.

 

4)    L’astragale comme immunomodulante

L’astragale est une plante de fond, c’est-à-dire qu’elle aide à prévenir les infections en modulant la réponse immunitaire. Elle est vraiment intéressante pour soutenir le système immunitaire dans son travail général. Il est possible de la consommer en infusion ou en teinture-mère avec La Clef des Champs. Cependant, il ne s’agit pas d’une plante de traitement, mais plutôt de prévention; si vous commencez à avoir des symptômes (maux de gorge, etc.), cessez de prendre l’astragale et tournez-vous vers des options anti-infectieuses (voir #10).

 

5)    Le jus d’herbe de blé pour le plein de nutriments et d’énergie

Le jus d’herbe de blé est un superaliment gorgé de vitamines et de minéraux. 1 shooter par jour équivaut à plus d’un kilo de légumes verts crus en termes de nutriments, ce qui en fait une sorte de multivitamines naturelle. Puisqu’il est tellement riche en nutriments, il a une action positive sur le système immunitaire et sur l’énergie globale[6]. Le jus d’herbe de blé est pour moi un incontournable au quotidien, surtout lorsque la fraîcheur commence à disparaître des épiceries avec la fin de l’été!

 

6)    Les huiles essentielles comme antiseptiques

L’automne, nous sommes beaucoup moins à l’extérieur et, comme il fait plus froid, les fenêtres sont fermées dans les maisons et les bâtiments tandis que le chauffage est allumé. On crée alors un environnement parfait pour la multiplication des bactéries et la propagation des virus. L’automne, c’est bien connu, tout le monde commence à moucher, à tousser et à se passer des maladies peu agréables comme le rhume, la grippe et même la redoutable gastro!

Comment survivre à ces épidémies de microbes sans devenir maniaque et ne plus vouloir sortir de chez soi lorsque tout le monde est malade? Premièrement, il faut travailler son système immunitaire (comme expliqué dans le reste de l’article) et, deuxièmement, il est possible de s’armer d’outils de destruction massive des pathogènes : les huiles essentielles.

Les huiles essentielles représentent un arsenal thérapeutique aussi vaste que varié. Comme les molécules qui les composent changent constamment parce qu’elles sont issues de la nature et non d’un laboratoire pharmaceutique, elles ont l’avantage de ne pas entraîner de résistance chez les bactéries ou les virus. Plusieurs huiles essentielles ont un pouvoir anti-infectieux important, les rendant très intéressantes pour assainir l’air (à l’aide d’un diffuseur), les mains (dans un gel nettoyant comme celui de Vivia) ou les surfaces (dans un spray à vaporiser sur les comptoirs, etc.).

Bien que les huiles essentielles et leur utilisation feront l’objet d’une prochaine chronique, voici mes huiles chouchous à utiliser en cette période de grands microbes. Je tiens cependant à préciser que les huiles essentielles doivent toujours être utilisées avec précaution, car elles sont puissantes et peuvent causer du tort si utilisées incorrectement; renseignez-vous toujours auprès d’une personne qualifiée avant d’utiliser les huiles essentielles et ne les utilisez pas si vous êtes enceinte ou sur un enfant.

Pour la diffusion : eucalyptus radiata, sapin baumier, épinette, agrumes (citron, orange), lavande vraie ou lavandin, mélange Prana de Divine Essence, mélange Pandem de Zayat

Dans un gel pour les mains : agrumes, tea tree, eucalyptus radiata, lavande

Pour vaporiser dans l’air ou sur les surfaces : tea tree, eucalyptus radiata, géranium rosat, palmarosa, agrumes

 

7)    Un complexe B pour le stress

Qui dit automne dit en général plus de stress, autant psychique (plus grande charge de travail) et psychologique (journées courtes, température grise et froide, manque de lumière). Or, un stress chronique est associé à un affaiblissement du système immunitaire qui rend en général plus vulnérable aux infections. Pour soutenir les surrénales (glandes qui produisent l’adrénaline et le cortisol en état de stress) et le système nerveux, un complexe B liquide (comme celui de Land Art) ou en capsules (comme celui de New Roots) est donc une excellente idée. Le produit Chill Pills, mélange de complexe B et de plantes adaptogènes ou apaisantes du système nerveux, est l’une de mes formules chouchous pour la gestion du stress. Consultez une naturopathe en magasin pour savoir si cette formule est adéquate pour vous.

 

8)    Les adaptogènes pour la gestion du stress

Les adaptogènes sont des plantes absolument géniales parce qu’elles aident notre organisme à s’adapter au stress en agissant de différente manière, notamment sur les surrénales. Elles sont donc idéales pour soutenir l’organisme en saison froide lorsque le stress est présent. Il existe de nombreux adaptogènes et certains peuvent vous convenir mieux que d’autres (car ils ont parfois d’autres actions), mais voici les principaux : ashwagandha, basilic sacré, shatavari, maca, réglisse, reishi, chaga, baies de Goji, ginseng d’Amérique, éleuthéro (ginseng sibérien) et astragale.

 

9)    Des plantes pour le nettoyage de l’organisme

Avec tous les pesticides, polluants, métaux lourds et perturbateurs endocriniens auxquels nous sommes exposés régulièrement via l’air, l’eau, la nourriture et l’utilisation de cosmétiques, savons, nettoyants, pâtes à dents, déodorants et autres produits corporels (sauf si vous utilisez des naturels), notre corps a bien besoin de soutien pour éliminer toutes ces substances. En naturopathie, on dit qu’un soutien des émonctoires et un nettoyage de l’organisme seraient idéaux à chaque changement de saison ou au moins deux fois par année, surtout au printemps et à l’automne.

Pour favoriser le fonctionnement de vos organes émonctoires (responsables de l’élimination des substances néfastes) comme le foie, les reins et l’intestin, de nombreuses plantes sont envisageables. Le chardon-marie et le pissenlit en sont de bons exemples. Le produit Liver, de la compagnie New Roots, est personnellement l’un de mes chouchous. Il contient de nombreux ingrédients qui permettent de soutenir le foie et de l’aider dans ses fonctions de détoxification. En cas de constipation, il faut cependant travailler à ce niveau (avec des fibres ou autres) avant d’entreprendre un processus de nettoyage. Des conseils peuvent vous être fournis par des naturopathes à l’éco-boutique. Il est toujours conseillé de consulter votre médecin ou pharmacien ainsi qu’un(e) naturopathe avant d’entreprendre un quelconque protocole de soutien des émonctoires ou de détox.

 

10)  Drastix en cas de début de rhume

Malgré vos précautions, les microbes semblent avoir eu raison de vous et vous commencez à avoir mal à la gorge ou à vous sentir congestionnés? La teinture-mère Drastix de Clef des Champs, composée majoritairement d’échinacée (immunostimulante) et d’hydraste (anti-infectieuse pour combattre virus et bactéries) est une solution idéale pour mettre fin de manière drastique à votre infection! Par contre, n’utilisez pas ce produit pour les enfants ou les femmes enceintes. Demandez conseil aux naturopathes de la boutique pour plus d’informations!

 

Bref, maintenant que vous avez lu cet article, vous voilà équipés pour passer un automne plus harmonieux et prévenir les infections ou la déprime saisonnière. Bon automne!

 

[1] DR. MERCOLA. “Simple, Inexpensive Remedies for Seasonal Affective Disorder”, 14 février 2015, https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/02/14/seasonal-affective-disorder-vitamin-d.aspx

[2] ARANOW, Cynthia. “Vitamin D and the Immune System”, août 2012, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3166406/

[3] MON RÉGAL VÉGÉTAL. « Le microbiote intestinal, son rôle central dans notre santé et comment en prendre soin », juin 2018, https://www.monregalvegetal.com/single-post/2018/06/22/Le-microbiote-intestinal-son-role-central-dans-notre-sante-et-comment-en-prendre-soin

[4] GARDEN OF LIFE. “Mood +”, https://www.gardenoflife.com/content/product/dr-formulated-probiotics-mood/

[5] MON RÉGAL VÉGÉTAL. « Tout sur les omégas 3 végétaux », https://www.monregalvegetal.com/single-post/2018/07/10/TOUT-sur-les-omegas-3-vegetaux

[6] MON RÉGAL VÉGÉTAL. « Les bénéfices de la consommation de jus d’herbe de blé », https://www.monregalvegetal.com/single-post/2018/01/14/Les-benefices-de-la-consommation-de-jus-dherbe-de-ble

Comments

Be the first to comment...

Leave a comment
* Your email address will not be published
* Champs requis