Les champignons médicinaux: comment les choisir?

  • Publié le
  • By Camille Poulin
  • 0
Les champignons médicinaux: comment les choisir?

Reishi, cordyceps, chaga, maitake, hydne du hérisson (lion’s mane), shiitake… Ces noms vous disent-ils quelque chose? Avec l’essor des champignons médicinaux sur le marché des produits naturels, il est fort probable que vous ayez déjà lu ou entendu au moins un de ces noms dans un magazine ou une conversation.

Reishi, cordyceps, chaga, maitake, hydne du hérisson (lion’s mane), shiitake… Ces trésors de la nature regorgent de bénéfices sur la santé et, même si leur connaissance est assez récente pour notre société occidentale, les champignons médicinaux sont au cœur de nombreuses médecines traditionnelles depuis des centaines d’années déjà.

 

Or, avec la popularité grandissante de ces honorables plantes, il est très important de sélectionner des produits de qualité si l’on veut s’assurer de leur efficacité métabolique. Dans cet article par Camille du blogue Mon Régal Végétal, apprenez-en davantage sur les bienfaits des champignons médicinaux ainsi que comment bien les choisir en fonction de vos besoins.

 

Critère de sélection #1 : la qualité

Comme pour tout aliment consommé ou tout produit naturel utilisé quotidiennement, le premier critère de qualité devrait être celui de la certification biologique. En effet, il est important de s’assurer que les champignons que vous consommez n’ont pas été exposés à des pesticides ou autres polluants majeurs, sinon cela annulerait une grande partie de leurs effets thérapeutiques. Certains champignons médicinaux, comme le chaga, ne sont pas encore cultivés par l’homme et sont surtout retrouvés à l’état sauvage, mais la certification biologique assure qu’ils n’ont pas poussé dans un milieu pollué. Par ailleurs, acheter un produit biologique auprès d’une compagnie fiable assure aussi en général un respect des ressources naturelles, ce qui n’est pas le cas pour certaines compagnies qui font passer l’argent avant la qualité et la pérennité des ressources.

 

Critère de sélection #2 : le mode d’extraction

La deuxième chose importante à vérifier pour assurer l’efficacité des champignons selon l’utilisation que vous souhaitez en faire pour votre santé est le mode d’extraction de ceux-ci. En effet, sachez que la plupart des champignons médicinaux, comme le chaga, le reishi et le cordyceps, sont très durs à assimiler par notre tube digestif en raison de la manière dont ils sont constitués (fibres très dures impossibles à briser par nos enzymes). Ainsi, pour avoir une efficacité thérapeutique, il est important d’opter pour des champignons ayant subi une extraction (à l’eau, à l’alcool ou aux deux) de leurs molécules. Les poudres « pas chères » composées uniquement de champignons broyés, sans aucune forme d’extraction, sont en effet inefficaces, car non-digestes.

 

On retrouve de nombreuses molécules thérapeutiques dans les champignons médicinaux, mais je parlerai surtout des deux catégories principales ci-dessous.

 

Extraction dans l’eau (pour les polysaccharides)

 

Tout d’abord, les polysaccharides, des molécules aux propriétés immunomodulatrices (équilibrantes immunitaire), sont majoritairement extraites à l’eau via une décoction (et non une simple infusion, qui s’avère elle aussi inefficace). Elles peuvent être autant stimulantes dans un contexte d’hypo-immunité (infections constantes) qu’atténuantes dans un contexte d’hyperactivation du système immunitaire (comme les maladies auto-immunes). Si vous recherchez surtout une action sur votre système immunitaire, les extraits de champignons à l’eau sont un bon choix, puisqu’on y retrouve un maximum de polysaccharides efficaces comme les bêta-glucans.

 

C’est ce type d’extraction que l’on retrouve en majorité sur le marché. L’un de mes choix préférés est l’extrait de 5 champignons médicinaux biologiques de Land Art, qui offre un concentré important de polysaccharides. Il contient à la fois du chaga, du reishi, du shiitake, du hydne du hérisson et du maitake pour un effet important sur la santé immunitaire.

 

Si vous aimez beaucoup les tisanes thérapeutiques, il est aussi possible pour vous d’acheter des champignons séchés (comme le chaga) et d’en faire vous-mêmes une décoction (c’est-à-dire de le faire tremper au moins 4h dans l’eau, puis de le faire bouillir 40 minutes, dans un chaudron avec couvercle, dans cette même eau de trempage, pour aller extraire les molécules recherchées). Attention cependant, puisque le fait de simplement infuser les champignons à l’eau chaude n’apporte pas grand bénéfice.

 

Extraction dans l’alcool (pour les triterpénoïdes)

 

Si, au contraire, vous cherchez plutôt une action anti-inflammatoire, anti-allergique/ anti-histaminique (rhume des foins, etc.) ou anti-cancéreuse, il est alors préférable d’opter pour une extraction à l’alcool, qui ira chercher certaines molécules spécifiques (comme les triterpénoïdes) procurant ces propriétés.

 

Le choix optimal : la double extraction

 

Dans un contexte où vous cherchez à maintenir une santé globale, ou encore à obtenir toutes les propriétés des champignons médicinaux, il est possible d’opter pour des extraits à double extraction (eau et alcool), qui assurent un maximum d’efficacité thérapeutique puisqu’ils contiennent autant des polysaccharides que des triterpénoïdes. Parmi mes choix préférés, on retrouve la teinture-mère de reishi biologique de la Clef des Champs (en double extraction) ainsi que la teinture-mère de chaga canadien biologique (en double extraction) de Suro.

 

Renseignez-vous bien auprès des compagnies qui vendent des champignons médicinaux car, souvent, la méthode d’extraction est plus ou moins claire sur l’emballage. En général, je n’utilise pas les champignons médicinaux en capsules, car ils n’ont souvent pas été extraits du tout, ou encore simplement extraits à l’eau.

 

Critère de sélection #3 : le type de champignon selon le besoin

Il existe environ une dizaine de champignons médicinaux aux propriétés thérapeutiques. Si leurs bénéfices sur la santé sont souvent similaires en raison de leurs composantes communes (bêta-glucans (polyssacharides), triterpénoïdes), certains ont cependant des actions plus spécifiques que d’autres sur certains organes. C’est ce que vous verrez plus bas avec deux de mes champignons médicinaux préférés : le reishi et le chaga.

 

Le reishi

Le reishi est l’une de mes plantes coups-de-cœur en termes de santé globale. Comme plusieurs champignons médicinaux, il est d’abord un superbe adaptogène, c’est-à-dire qu’il aide le corps à s’adapter au stress (tant physique que mental) en agissant entre autres sur les surrénales (qui sont très sollicitées lors d’un stress aigü ou chronique, puisqu’elles produisent l’adrénaline et le cortisol). Dans la médecine traditionnelle chinoise, il est considéré comme un protecteur suprême physique, immunologique, mental et spirituel qui restaure et tonifie toutes les sphères de l’organisme. Il est aussi immunomodulateur, donc très intéressant comme tonique immunitaire de fond pour améliorer l’immunité.

 

Par ailleurs, ses propriétés antioxydantes, bactéricides, anti-virales, anti-tumorales et hépatoprotectrices en font un allié de la santé globale dans la prévention de nombreuses pathologies comme le cancer. Il a aussi des propriétés anti-allergiques de par ses triterpénoïdes, le rendant intéressant dans des contextes d’allergies comme le rhume des foins. Le reishi possède encore de nombreuses qualités, mais retenez-le surtout comme un « tonique de base » de la santé et un allié dans la prévention de pathologies et du vieillissement!

 

Le chaga

Le chaga est un champignon qui pousse sur les bouleaux et ressemble à une grosse excroissance noire. Si l’on se penche sur la théorie des signatures (voulant qu’un aliment ou une plante qui ressemble à un organe soigne ledit organe), cela prend un sens particulier en ce qui concerne le chaga : il s’agit en effet de l’une des meilleures plantes anti-cancéreuses. C’est notamment grâce à l’inotodiol, une substance qui aide à détruire les cellules mutagènes (cancéreuses). Contenant lui aussi des antioxydants, il a des propriétés anti-inflammatoires ainsi qu’immunomodulatrices (grâce à ses polysaccharides comme les bêta-glucans). Il est par ailleurs lui aussi un adaptogène. Je conseille toujours l’utilisation d’un chaga double extraction dans des contextes pathologiques pour favoriser un effet thérapeutique.

 

Il existe encore bien d’autres champignons médicinaux tels que le shiitake, le cordyceps, le maitake et le hydne du hérisson, mais vous êtes probablement déjà bien équipés grâce à cet article pour vous aventurer dans le monde des champignons médicinaux!

 

Vous souhaiteriez intégrer les champignons médicinaux à votre quotidien, mais ne savez pas lequel serait le plus approprié pour vous? Passez à l’éco-boutique Un Monde à Vie si vous désirez de plus amples informations et des recommandations personnalisées à ce sujet!

Comments

Be the first to comment...

Leave a comment
* Your email address will not be published
* Champs requis