Arthrose 60 capsules

Accueil / Arthrose 60 capsules

39.95 CAD excl. taxes

Soulager la douleur associée à l’arthrose Freiner la détérioration des tissus articulaires et favoriser leur régénération Fournir suffisamment d’antioxydant pour améliorer la santé générale et prévenir une foule de complications et de maladies chron

Disponibilité: En stock
- +
Ajouter au panier
Partager: aimes: ou comparer:

Détails du produit

QU’EST-CE QUE L’ARTHROSE

L’arthrose est la forme d’arthrite la plus répandue : elle touche au moins 10 % de la population, sinon davantage, et se manifeste par une dégradation anormale d’une ou de plusieurs articulations. Le cartilage qui compose les articulations s’use progressivement et perd sa souplesse et son élasticité; les ligaments, l’os, les muscles et le liquide synovial, qui lubrifie l’articulation, s’altèrent; la raideur s’installe, diminuant la mobilité de l’articulation; comme ils ne sont plus sollicités, certains des muscles qui l’entourent s’atrophient, tandis que d’autres se tendent à l’excès en conséquence des postures que vous adoptez dans le but de soulager la douleur; le cartilage s’effrite, l’os s’use et, dans certains cas, l’articulation se déforme; puis l’inflammation chronique s’installe.

SOULAGER LA DOULEUR ASSOCIÉE À L’ARTHROSE

Écorce de pin blanc

Il est primordial de contrer la douleur causée par l’inflammation qui s’installe insidieusement et de manière chronique. Notreextrait d’écorce de pin blanc, normalisé à 95 % de proanthocyanidines, qui entre dans la composition de tous les produits de la gamme Annedda®, exerce une action anti-inflammatoire bien documentée, parce qu’il inhibe la formation dans l’organisme de substances qui agissent comme déclencheurs du processus inflammatoire : la 5-lipoxygénase, la phospholipase A2 et la cyclo-oxygénase-2 (COX-2)1. L’inhibition de la COX-2 est d’ailleurs la cible de choix des anti-inflammatoires les plus prescrits dans le monde. Les résultats d’essais cliniques indiquent que l’extrait d’écorce de pin soulage efficacement les douleurs associées à l’arthrose, améliore la mobilité et permet aux patients de réduire le recours aux anti-inflammatoires de synthèse et aux analgésiques classiques. ANNEDDA ARTHROSE® soulage les douleurs aussi bien, sinon mieux, que ne le font les anti-inflammatoires classiques2, sans causer les effets indésirables qui sont de plus en plus associés à ces médicaments de synthèse. D’ailleurs certains de ces anti-inflammatoires ont été retirés du commerce en raison de ces effets indésirables (le Vioxx®, par exemple) alors que d’autres voient leur usage restreint pour les mêmes motifs (Celebrex®, ibuprofène, etc).

Racine de griffe du diable

Nous avons également ajouté de la racine de griffe du diable dans la formule Annedda ARTHROSE®. Cette racine possède, elle aussi, la propriété d’inhiber la COX-2 et, par conséquent, d’exercer un effet anti-inflammatoire. Par ailleurs, elle inhibe également des enzymes qui contribuent à la dégradation des tissus articulaires (métalloprotéases et élastases) et peut donc ralentir la progression de la maladie. On a aussi observé des effets antioxydants et analgésiques. Les résultats de plusieurs essais cliniques menés chez des personnes souffrant d’arthrose confirment l’efficacité de la plante contre les douleurs articulaires et musculaires, montrent que son action anti-inflammatoire est au moins aussi importante que celle des anti-inflammatoires de synthèse habituellement prescrits, sinon davantage, et que la plante ne cause pas les effets indésirables associés à ces derniers3.

Les extraits de racine de griffe du diable offerts dans le commerce sont généralement conformes à la norme 4:1, c’est-à-dire que chaque milligramme d’extrait renferme la valeur de 4 milligrammes de racine de griffe du diable. Or, il n’est pas rare que la matière première employée pour fabriquer l’extrait, la racine de griffe du diable, ne renferme que 0,1 % d’harpagoside, l’ingrédient actif marqueur. Un extrait conforme à la norme 4:1, fabriqué avec une telle matière première, renfermera donc à peine 0,4 % d’harpagoside, ce qui n’est pas obligatoirement inscrit sur l’étiquette.

Afin d’assurer l’efficacité thérapeutique de notre extrait de racine de griffe du diable nous exigeons que la matière première ait une teneur minimale de 1 % d’harpagoside de manière à ce que notre extrait titrant à 4:1 renferme 4 % de l’ingrédient actif, ce qui représente une teneur possiblement multipliée par dix. Un extrait qui ne renferme pas la dose adéquate d’harpagoside n’aura tout simplement pas les effets anti-inflammatoires attendus.

De plus, les ingrédients non médicinaux choisis sont des extraits de fruits de valeurs ajoutées, riches en divers antioxydants naturels: anthocyane, flavonoides, vitamine C, etc. Spécialement, le fruit d'églantier, d'après les études récent, a un potentiel effet remarquable dans la réduction de la douleur provoquée par l'arthrose.

FREINER LA DÉTÉRIORATION DES TISSUS ARTICULAIRES ET FAVORISER LEUR RÉGÉNÉRATION

Il existe deux autres causes importantes à l’arthrose : un trouble vasculaire au niveau des os et une accumulation de glycotoxines (produits terminaux de la glycation) dans l’organisme.

Vascularisation des os.

Les tissus articulaires ne sont pas irrigués par des vaisseaux sanguins et tirent les nutriments nécessaires à leur développement et à leur réparation du liquide synovial qui lubrifie l’articulation. Les nutriments y sont apportés par les capillaires, réseau de micro-vaisseaux sanguins qui irriguent les os. Quand, en raison d’un dysfonctionnement, les capillaires s’obstruent, ils cessent d’alimenter le liquide synovial. Cette carence épisodique ou chronique en oxygène et en nutriments entraîne la dégradation des tissus articulaires4. Les proanthocyanidines que renferme notre extrait d’écorce de pin blanc ont notamment pour propriété de protéger les vaisseaux sanguins et de maintenir le bon fonctionnement des capillaires5 et de permettre ainsi au corps de retrouver sa capacité naturelle à freiner la détérioration des tissus articulaires et à les régénérer.

La glycation.

Les glycotoxines, ou produits terminaux de la glycation, sont des protéines fusionnées à une molécule de sucre. Cela se produit lorsque le taux sanguin de sucre grimpe, après un repas riche en glucides, par exemple. Comme les cellules de l’organisme ne peuvent scinder ces protéines glyquées, elles s’y accumulent irrémédiablement. L’accumulation de glycotoxines dans l’organisme entraîne une réaction cellulaire qui peut causer des lésions aux tissus. Chez les patients atteints d’arthrose, on observe une accumulation de glycotoxines dans la matrice du cartilage, ce qui contribue à la détérioration des tissus articulaires, à une diminution de la synthèse des substances susceptibles de régénérer les tissus détériorés et, par conséquent, à la progression de la maladie6. Les proanthocyanidines que renferme notre extrait d’écorce de pin blanc ont aussi pour propriété d’abaisser le taux de sucre dans le sang lorsqu’il tend à trop s’élever, ce qui limite la formation de glycotoxines7 et permet ainsi au corps de retrouver sa capacité naturelle à freiner la détérioration des tissus articulaires et à les régénérer.


0 étoiles basé sur 0 avis